Lu pour vous : Il faudra 3 ans pour que le secteur du transport aérien kényan retrouve son niveau d’avant la crise sanitaire

A la Une Lu pour vous

Les opérateurs de transport aérien kényans ont indiqué mercredi qu’il faudrait vraisemblablement trois ans pour que le secteur retrouve le niveau d’avant la pandémie de COVID-19.

Eutychus Waithaka, secrétaire exécutif de la Kenya Association of Air Operators, a confié à Xinhua à Nairobi que sur les plus de 1.200 avions enregistrés dans le pays, environ 80 % n’étaient pas opérationnels en raison des restrictions de voyage mises en place pour enrayer la propagation de la pandémie de COVID-19.

« Les opérateurs aériens les plus touchés sont ceux qui accueillent les passagers pour le tourisme et les voyages d’affaires », a dit M. Waithaka.

Il a révélé que les opérateurs les moins affectés étaient ceux du secteur du fret, le fret aérien étant considéré comme un service essentiel.

Selon M. Waithaka, le secteur du voyage a été touché depuis mars 2020 et il aura besoin d’un plan de relance économique pour redémarrer et se rétablir.

Selon le secteur, les opérateurs de voyage du Kenya sont désavantagés par rapport à leurs pairs des pays développés qui sont des fabricants d’avions et de leurs pièces de rechange.

« Nous devons toujours entretenir les avions, même pour ceux qui ne volent pas, afin de garantir le maintien de nos normes de sécurité », a ajouté M. Waithaka.


Source: Agence de presse Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *