A la Une Actualité 

L’OACI et l’IFAR concluent un accord de coopération sur l’innovation dans le domaine de l’aviation

Montréal, le 7 avril 2022 – L’OACI et le Forum international pour la recherche en aviation (IFAR) vont intensifier leur coopération et leur partage d’information pour promouvoir l’innovation grâce à un nouvel accord conclu à Montréal cette semaine.

L’accord a été signé à l’occasion d’une réunion de haut niveau entre le secrétaire général, le président du Conseil de l’OACI, les membres du Conseil et les principaux responsables de l’IFAR. Les deux parties ont reconnu la nécessité d’une évaluation indépendante des innovations pour encadrer et protéger la notion d’intérêt général, dans le contexte d’une variété de changements transformateurs au sein de l’industrie aéronautique.

Axé sur la promotion du développement innovant et durable de l’aviation civile internationale à l’échelle mondiale, le protocole d’accord invite l’OACI et l’IFAR à coopérer en vue d’atteindre leurs objectifs respectifs en matière de sécurité, de sûreté et de durabilité, et à collaborer à l’évaluation scientifique de nouvelles voies d’innovation.

« Ce nouvel accord OACI-IFAR sera transformateur en permettant à la communauté des chercheurs de participer de manière plus dynamique et plus efficace à l’OACI », a fait remarquer le secrétaire général de l’OACI, Juan Carlos Salazar. « Surveiller et comprendre l’impact des innovations technologiques et des processus est une condition préalable pour soutenir efficacement les États dans l’établissement de directives internationales connexes. »

La croissance exponentielle du nombre d’innovateurs dans le domaine de l’aviation à travers le monde aidera le secteur à opérer les changements générationnels nécessaires pour respecter les engagements critiques de réduction des émissions et relever les défis de durabilité auxquels le secteur est confronté, notamment l’encombrement de l’espace aérien, la réouverture des frontières, la numérisation, la libéralisation et la résilience face aux crises futures. Permettant ainsi à l’aviation internationale de devenir un vecteur plus fort de paix, de croissance et de prospérité pour tous.

L’évolution dynamique de l’écosystème de l’aviation représente une formidable opportunité pour la société dans son ensemble, mais elle soulève également des défis pour les organismes de normalisation et de réglementation, qui doivent appréhender et contextualiser pleinement les technologies et capacités de pointe émergentes.

Le secteur de l’aviation contribuant directement à 15 des 17 objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations unies, le soutien apporté par l’accord permettra de garantir que ces innovations contribuent pleinement au rôle plus large de l’aviation en tant que catalyseur du développement durable dans le monde entier.

Related posts